Portrait allusif Marie Desforge 

Propos recueillis en substance

  1. Bonjour Marie D., est-ce que tu peux te présenter ?

Je m’appelle Marie D. J’ai toujours dessiné et peint. Après des études de scénographie à Paris, j’ai peint pour de nombreux films et pour le théâtre, à Paris et ailleurs. J’ai dessiné et réalisé des accessoires et décors également dans la région Bourgogne.

J’aime la nature, elle est une source d’inspiration, de beauté et d’émerveillement infini. Je vis à la campagne et j’essaye de rendre hommage à la vie et à sa vibration dans toutes mes activités : en utilisant des pigments sur du papier ou de la toile, en modelant la terre, en préservant la biodiversité dans le jardin, en pratiquant un yoga dansé… J’aime aussi partager ces activités avec d’autres personnes.

  1. Décris-nous tes coups de cœur sur le parcours des Chemins d’artistes ?

C’est dans l’ancienne carrière d’Ogny que j’ai vu un magnifique, courbé et pourtant bien enraciné, ce qui est assez extraordinaire pour un chêne qui habituellement côtoie les cieux. Cet arbre m’a touché par sa grâce, sa courbe et il m’a inspiré… Il m’a parlé…

J’aime écouter les arbres, ce qu’ils ont à nous transmettre ; ils nous connectent au sacré. Je me suis mise à son écoute, reliée à lui de cœur à cœur et il m’a soufflé ce projet.

  1.  Justement, quel est ton projet artistique pour Chemins d’artistes ?

Dans la carrière il y avait aussi cette magnifique aubépine, très inspirante ; elle était en fleurs pour les pollinisateurs, indispensable à l’équilibre des écosystèmes. Courbée, elle aussi et bien enracinée dans le vivant. Le projet est simplement de dessiner, accompagner, mettre en valeur la courbe de cet arbre, cette arche, ce pont, par une dentelle de fleurs de vie, et laisser transparaître le message de paix et d’Amour qu’elle nous offre ainsi que sa belle énergie.

  1. Qu’est ce qui t’a séduit dans la deuxième édition de Chemins d’artistes ?

J’ai été séduite à la fois par cette ancienne carrière dans laquelle la nature reprend sa place, et aussi par la possibilité de participer avec d’autres artistes à un projet qui favorise et sensibilise à la préservation de la nature et de sa biodiversité, si essentielle. Il y a aussi ces arbres courbés, extraordinaires, comme s’ils voulaient qu’on les écoute en se rapprochant de nos oreilles.

Photo : Marie D., au centre, explique à Claire Tutenuit, présidente du Ruban Vert, comment mettre en valeur la courbe de cet arbre par une dentelle de fleurs de vie, tandis que Patrick joint le geste à la parole. © Coachmedia